• Imprimer

Attentat de Nice... réaction à l'horreur (15 juillet 2016)

Ce XXIème siècle qui voit l’émergence d’un islamisme radical et son corollaire le terrorisme ne doit pas nous faire oublier notre condition humaine.

Dans la situation préoccupante du Monde d’aujourd’hui, nous ne parlerons pas de choc des civilisations car les victimes du terrorisme sont de tous les endroits de la planète, de tous âges, nourrissons, enfants, adolescents, jeunes ou vieux, hommes ou femmes. L’attentat de Nice en est la triste démonstration. Alors qu’elles étaient venues, en famille, célébrer la liberté en ce jour de fête nationale, le 14 juillet, 84 personnes ont perdu la vie, plus de 200 personnes sont blessées, laissant des familles meurtries à jamais dans leur chair.

Devant cet acte monstrueux d’un autre âge, nous, Maison Internationale de Rennes, conseil d’administration et équipe salariée, pensons tout d’abord aux familles endeuillées, aux victimes de cette bête immonde et leur exprimons toute notre compassion et notre soutien. Cependant, nous ne devons pas nous laisser envahir par la haine de l’Autre, car la solution devant une telle situation, si monstrueuse et insoutenable soit-elle, ne doit pas être la violence. Au contraire, l’unité, la solidarité et la fraternité doivent être la réponse.

Pour cela, selon nous, la solution réside dans l’ancrage des valeurs humanistes dans notre société, le renforcement de l’éducation, l’accès à la culture dont nous savons qu’ils permettent le développement de l’esprit critique, la capacité de réflexion et l’appropriation des valeurs universelles dont le fondement est le respect de la dignité humaine. Nous devons aussi faire vivre la solidarité locale et internationale pour contribuer à l’émergence d’un Monde plus juste.

La responsabilité de chacune et chacun d’entre nous à œuvrer dans ce sens est immense. C’est le grand défi que nous avons à relever, et cela, urgemment.